Une belle main en apparence ?

Les joueurs qui regardent leurs cartes une à une au moment de la donne connaissent tous ce désir : après la découverte d’un As, on souhaite voir apparaître deux autres cartes : un autre As ou un Roi. Néanmoins, si c’est le second vœu qui se réalise, les joueurs les plus expérimentés sauront tempérer leurs ardeurs comparé à une main comme AA.

Un adage du poker a donné un surnom intéressant à As-Roi (A-K en anglais) : Anna Kournikova : très belle mais qui ne gagne pas souvent.

A-K gagne contre une main aléatoire dans 63 % du temps en moyenne (43 % face à deux mains aléatoires et 32 % face à trois mains aléatoires), pourcentage que vous pouvez rehausser de deux ou trois points si votre main est appareillée. Ce qui fait la force de AK est donc clairement le head’s up, face à plus d’un adversaire, cette main ne l’emporte que dans 43% du temps soit moins d’une fois sur deux ! Elle est donc bien loin d’une arme de destruction massive comme AA (qui battra deux adversaires dans 72% des cas en moyenne) et peut être comparée à une paire de 9 servie en termes de probabilités face à deux adversaires.


Anna sur la plage de Melbourne après son élimination aux qualifs de l'Open d'Australie. Oui oui, elle jouait aussi au tennis...

Une grosse arme pré-flop.


AK prend toute sa dimension dans un bon jeu pré-flop. Il est fortement déconseillé de jouer le slow play, comme avec toute autre très bonne main (jamais plaisant de laisser rentrer la big blind avec 3-10 sur un flop 3-10-A) le conseil est de miser sur l’agressivité. En position, elle peut être une belle arme pour faire coucher les paires intermédiaires. Imaginons qu’un joueur en milieu de parole relance avec 9-9, vous pourrez le sanctionner d’une grosse sur-relance en position. Dans son esprit vous avez soit une paire supérieure (du 10 à l’As) soit une main comme AK, AQ, AJ ou même KQ, toutes ces mains lui offrent une chance sur deux de l’emporter, il ne voudra généralement pas tenter le coup en se sachant quasi dominé et hors de position. AK est aussi un régal à jouer face à des relanceurs munis de AQ, AJ ou même AT qui ne tireront que pour trois outs (celui de leur kicker), encore une fois, la sur-relance pré-flop est de mise.  

Des maux de tête… 

Néanmoins, tout n’est pas si rose. Comme dit précédemment, AK bat une main aléatoire dans environ 63% des cas en moyenne. Cela nous laisse 37% de cas où vous ne l’emporterez pas ce qui n’est pas négligeable (même si ce ne sont que des statistiques…). L’importance de la sur-relance et de l’agressivité pré-flop est de vous offrir une visibilité dans le jeu post-flop. Que faire si l’ont call simplement une relance pré-flop qui fait un gros continuation bet sur un flop anodin (ex : 3-7-10) ? A-t-il A-10 ? Une paire servie (J-J, Q-Q ou pire, 7-7 ou 10-10) ? Un improbable 8-9 appareillés ? Il faut aussi prendre en compte qui si d’autres joueurs sont rentrés dans un pot relancé et que vous devez faire face à une paire servie, il est plus probable que les autres joueurs soient rentrés avec des As ou des Rois que des 7 ou des 5 ce qui vous fait des outs en moins et donc moins de chances de l’emporter.

Un autre « désavantage » avec AK est qu’elle offre moins de possibilités de quintes qu’une main comme J-10 par exemple (une quinte possible avec AK : de l’As au 10 contre quatre quintes possibles avec J-10 : A à 10, K à 9, Q à 8, J à 7), ce manque peut être compensé par le fait que vos couleurs ne seront jamais battues et vous offriront les nuts absolues dans 98% des cas (accordons 2% à la quinte flush…). 

Pour jouer parfaitement As-Roi il faut être attentif à la hauteur des blinds ainsi qu'à la profondeur de votre tapis et de ceux de vos adversaires.

En résumé : short stack, allez au tapis pré-flop avec As-Roi ; sur-relancez pour permettre à vos adversaires de se coucher pré flop mais ne relancez pas trop non plus car vous savez que les seuls joueurs susceptibles de vous suivre alors auront des énormes mains (paire de Rois ou d'As, AQ au mieux), ne forcez pas ces joueurs à aller à tapis face à votre sur-relance, cela vous offre une occasion supplémentaire de vous coucher si vous ne touchez pas le flop.

Victor