Le blog du Poker

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - stratégie

Fil des billets - Fil des commentaires

10août

C'est les vacances! Révise tes classiques sur Le Blog du Poker!


C'est l'été, cartes et verres de rosé -tous deux avec modération- sont de sortie. Le Blog du Poker vous propose une petite sélection d'articles à lire en terrasse ou sur la plage pour ne pas perdre votre poker durant cette période estivale...

Sachez donc vous coucher au bon moment, cela peut servir si votre adversaire sait jouer A-K et ça vous aidera à gérer votre large tapis. Pensez également à rentabiliser les nuts en décelant tous les tells chez vos adversaires. Si ça ne suffit pas, vous pouvez toujours vous tourner vers nos outils de gestion de bankroll pour éviter de gaspiller les quelques Euros qu'il vous reste...

Bonnes vacances et bon courage à ceux qui bossent.   

01juil.

Les cycles au poker. Comment les gérer?


Cela fait plusieurs parties que vous êtes « à côté de vos cartes », vous ne trouvez pas de jeu et les fois où vous en avez le flop n’est pas aussi riche que vous l’auriez espéré… Les dieux du poker auraient-ils osé vous laisser tomber? Dur de comprendre ce qui fait votre malchance, seriez-vous dans un mauvais cycle?

Lire la suite

25mai

Savoir se coucher au bon moment


Coucher une paire de dames sur un board comportant un as et un roi, réussir à lâcher A-K sur un flop très pauvre face à une grosse mise adverse, ou encore jeter une main à la rivière après avoir beaucoup investi… Autant de décisions difficiles que l’on n’arrive parfois pas à prendre. Ne pas se coucher peut coûter cher, à moins de suivre ces quelques conseils.

Lire la suite

02mai

Les combinaisons du NLHE


Le Texas Hold’em compte 9 combinaisons de cartes possibles. De la carte haute à la quinte flush, toutes ces combinaisons peuvent être gagnantes, qu’elles aillent à l’abatage final des cartes ou non. Nous allons ici les passer en revue afin de déceler leur potentiel, leur valeur, comment espérer les toucher, comment les jouer et également tenter de discerner les pièges à éviter. C’est parti pour la revue d’effectif.

Lire la suite

26mar.

Comment gérer un gros tapis ?


Après plusieurs heures de jeu, des attaques bien dosées et un brin de réussite, vous voilà enfin dans une situation confortable matérialisée par de hautes piles de jetons disposées devant vous. Maintenant,  il va s’agir de gérer son capital avec intelligence pour rester au top. Quelques clés stratégiques pour maintenir sa domination.

Lire la suite

10janv.

Le gambling ou l'art d'être un bon fish


Plus qu’une façon de jouer, être un bon fish est un état d’esprit : savoir jouer avec le risque. Néanmoins, tout le monde ne place pas le curseur de la prise de risque au même endroit. Le gambling est un des moyens à votre disposition pour provoquer le tilt chez votre adversaire en le déstabilisant. Le but est bien évidemment toujours de gagner mais certains vous diront que vous ne jouez pas avec les « conventions », à vous d’en tirer profit...

Lire la suite

05déc.

Rentabiliser les nuts

Les « nuts » désignent au Poker une main max, qui ne peut être battue (nous nuancerons ceci plus tard). Vous possédez 99 sur un flop 2-4-9, vous possédez alors les nuts au flop. Néanmoins, devrez vous pour autant vous lancer tête baissée dans la bataille ? Probablement pas. Voyons ensemble quels sont les meilleures options qui s’offriront à vous afin de rentabiliser ces mains énormes.

Lire la suite

28nov.

La relance / sur-relance

La relance et la sur-relance ont plusieurs buts communs : gagner un pot sans avoir à dévoiler son jeu, faire grossir le pot avec des mises importantes, éviter que des mains plus faibles n’aillent voir un flop qui ne serait pas cher pour elles, provoquer le tilt de son adversaire…
A quel moment faut-il relancer et avec quelles mains ? De quelle façon faut-il relancer ? C'est tout cela que nous allons voir dans cet article...

Lire la suite

04nov.

Le head's up en fin de tournoi


En fin de Sit and Go ou de tournoi, vous aurez parfois la chance de vous retrouver en head’s up final avec un unique adversaire. Ce type de configuration requiert une technique de jeu différente d’une table à 6 ou 9 joueurs. Passons en revue quelques concepts clés pour vous aider à franchir cette dernière étape avant la victoire.

Lire la suite

11oct.

Jouer les as faibles ?


Soulever ses cartes et découvrir un as est toujours un petit instant de joie mais celui-ci peut-être de courte durée selon la carte qui l’accompagne… Décryptons ces situations.

Lire la suite

03août

Double or Nothing


Il y a un an, PokerStars lançait les tournois "Double or Nothing". Le principe ? Sur une table de 10 joueurs, la moitié est payée et double son buy-in. Le tournois s'arrête donc dès que 5 joueurs ont été éliminés.
Principe original qui semble fonctionner puisque PS les propose toujours avec succès.

Voyons quelques principes de base et la stratégie à adopter...

Lire la suite

09mai

Les tournois à rebuy et add-ons


"Same player shoot again"

Le seul type de tournoi qui ressemble au cash-game est le tournoi avec rebuy et add-on car les joueurs peuvent reprendre des jetons après en avoir perdu l’intégralité. Ce sont souvent des tournois en mode full-ring c’est-à-dire que le nombre de joueurs est de 9 ou 10. Ils ne sont presque jamais en mode deepstack (tapis profonds) ni short-handed (6 joueurs par table). L’un des intérêts de ce type de tournoi est notamment de gonfler le prize pool annoncé de façon conséquente.

Lire la suite

18avr.

Le limp pré-flop


Le limp (litéralement "faible" ou "mou") consiste à rentrer dans un pot sans le relancer, à simplement suivre la grosse blinde, il correspond donc à un « call ». Chris Ferguson, vainqueur du main event des WSOP en 2000 a dit : « si ta main est assez forte pour suivre alors elle est assez bonne pour relancer ». On peut néanmoins se demander si faire preuve d’agressivitépré-flop est toujours le bon credo à adopter. Le limp est-il à bannir pour autant de votre panel de moves ? Nous allons voir ici dans quelles situations et selon quels critères il peut être judicieux de limper.

Lire la suite

04avr.

Jouer les poubelles ?


Au poker, la « poubelle » est le contraire du « monstre », elle tient ce surnom du fait que l’on a pour habitude de la jeter. On ne se pose pas de questions devant un 8-3 dépareillé ou un 7-2 suités, on passe et on n’y pense plus. N’est-ce pas là une occasion de ratée pour jouer un mauvais coup à nos adversaires ? Toutes les mains méritent-elles d’être jouées ? C’est la question que nous allons nous poser ici.

Lire la suite

01avr.

Jouer un tapis moyen en début de parole - A.Cunningham


Voici un article rédigé par le joueur pro Allen Cunnungham qui livre ses conseils sur comment jouer un tapis moyen en début de parole.

"Pour des raisons évidentes, il est préférable d'avoir un tapis de taille moyenne qu'un petit tapis. Cependant le short stack possède un réel avantage: ses décisions son plus faciles. Avec un tapis moyen, chaque décision est compliquée et a son importance..."

Lire la suite

17mar.

Comment gérer les tournois à rebuy ?


Voici un très bon article de Michael Gracz pour FullTiltPoker qui nous livre ses conseils sur la façon de gérer les tournois compliqués que sont les rebuys.

Lire la suite

09mar.

Les suited connectors


Retourner ses cartes et apercevoir deux cartes qui se suivent et qui sont de la même couleur procure toujours une petite montée d’adrénaline. Nous allons ici parler de ces duos nommés suited connectors, car ils peuvent vous faire toucher un gros pot, mais ne sont pas toujours faciles à jouer...

Lire la suite

05mar.

Les duels - profils de joueurs


Au temps du moyen-âge, les chevaliers se défiaient épée à la main pour savoir qui allait être le seigneur du village. Cette notion de duels que l’on va disséquer est donc ancienne. Le poker, c’est avant tout un duel contre un adversaire (ou plus) mais il peut devenir une confrontation contre soi-même. Au sens propre du terme, le duel au poker est un head’s up pur qui est une discipline à part. Cependant, vous aurez plus l’habitude de jouer face à un adversaire unique à une table de 9/10 joueurs en tournoi ou cash-game...

Lire la suite